fbpx
0

Sous-total: 0,00


Votre panier est vide.

Explications sur la fabrication additive

La fabrication additive (Fil De Matière) est une excellente solution pour donner vie à toutes sortes de projets. Cette technologie est peu coûteuse et permet d’obtenir des résultats très intéressants.
Imprimer en 3D ses propres créations ou réparer des objets cassés devient à la portée de tout le monde.

Malgré la démocratisation de l’impression 3D, l’utilisation de telles machines demande un certain savoir-faire. Il faut y investir beaucoup de temps et d’essais infructueux dans le but de se forger sa propre expérience et réussir ses premières impressions 3D.

C’est pourquoi Abeille 3D met à disposition son matériel et ses compétences pour réaliser vos projets à un coût très abordable via son service d’impression 3D en ligne.

Toutes les personnes ne souhaitant pas s’investir dans ce milieu encore tout de même restreint peuvent néanmoins profiter de cette technologie pour donner vie à des projets très personnels.

Qualité possible en fabrication additive

Finesse d’impression

Résolution en impression 3D

Etant donné que la fabrication additive crée des objets par superposition de couches, la finesse des détails est directement liée à la hauteur de ces couches.
Plus la résolution sera élevée (la hauteur de couche sera plus faible), plus il faudra de couches pour imprimer une même hauteur, et donc plus il y aura de détails.

Il faut également savoir que l’impression 3d additive ne se prête pas forcément à la création d’objets qui fourmillent de détails très fins; d’une part parce qu’on peut difficilement atteindre des hauteurs de couches inférieures à 0.05mm (50 microns) à moins d’avoir une machine extrêmement coûteuse, d’autre part parce que cette technologie nécessite la mise en place de supports pour les impressions (nous le verrons plus loin), et enfin parce que la précision des machines ne permet pas d’imprimer des portions extrêmement fines.

Néanmoins, l’impression 3D additive reste un des meilleurs moyens d’imprimer une très grande partie des besoins possibles, surtout à un prix abordable pour le grand public.

Les supports

Supports et impression 3D

Pour pouvoir imprimer les porte-à-faux il est nécessaire d’installer des supports d’impression. Ces supports vont permettre de pouvoir déposer le filament en hauteur.

Ces supports sont indispensables dans la plupart des cas, cependant, ces derniers dégradent la qualité d’impression.

Dans un soucis de pouvoir retirer ces supports facilement après impression, il n’est pas possible d’utiliser un remplissage des supports à 100% (à moins d’utiliser un filament spécial qui se dissout dans l’eau en utilisant 2 têtes d’impression, mais cela augmente significativement la difficulté d’impression pour un gain de qualité très relatif).

Il est donc indispensable de prendre en compte cette information lors de la conception des pièces afin d’éviter au maximum l’utilisation de supports.

Le remplissage

Remplissage d'une impression 3D

Un autre paramètre à prendre en compte lors de l’impression est le taux de remplissage. Un remplissage plus élevé résultera en des pièces plus solides, néanmoins cela utilise plus de matière et augmente les temps d’impression.

Pour des matières telles que les filaments flexibles, faire varier le taux de remplissage fera varier la flexibilité de l’objet imprimé.

De manière générale, pour des objets décoratifs ou n’étant pas soumis à des contraintes particulières, un taux de remplissage de 20% à 30% est une bonne moyenne.

La finition

Les finitions en impression 3D

Pour contrer les effets négatifs de la fabrication additive, il existe plusieurs techniques pour apporter une finition très propre aux impressions.

Abeille 3D utilise une résine spéciale Époxyde pour l’impression 3D comblant les creux entre les différentes couches. De cette manière on obtient un résultat très lisse au toucher et les stries dues aux couches sont nettement diminuées visuellement. Pour parfaire la finition visuelle, une mise en peinture est proposée pour obtenir une pièce lisse au toucher ET visuellement.

Attention cependant, certains matériaux se prêtent très mal aux finitions, tels que par exemple les filaments flexibles. Il est donc conseillé de sélectionner le bon matériau en fonction de la complexité de l’objet ou imprimer des pièces nécessitant moins de qualité visuelle pour utiliser certains filaments (nylon, flexible…). Pour plus d’informations sur les différents filaments vous pouvez consulter notre rubrique des guides de filaments.